Non classé

Le crabe bleu : une nouvelle menace pour nos lagunes

Par 5 novembre 2020Aucun commentaire

L’observation de cette nouvelle espèce a été rapportée en 2017 dans la lagune de Canet. Il s’agit du crabe bleu Callinectes sapidus. Très vorace, ce crabe nageur peut peser jusqu’à 800 g et nager 15 km par jour. Aimant particulièrement vivre dans les eaux dessalées (estuaires ou lagunes), la femelle repart vers la mer pour pondre jusqu’à 2 millions d’œufs. Originaire de la côte nord est américaine, il s’agit d’une espèce potentiellement envahissante. C’est le cas dans le delta de l’Ebre. Arrivé en 2013, il pullule aujourd’hui au dépend des autres espèces (coquillages, poissons, amphibiens…) et menace les élevages conchylicoles. Un voyage d’étude était prévu en mars. Il n’a pu être mené en raison de la crise sanitaire mais sera effectué dès que possible.

En 2020, le Cépralmar a initié un suivi avec les pêcheurs professionnels pour mieux suivre la dynamique du crabe bleu sur l’étang de Thau. Le nombre d’individus capturés est très clairement en hausse, avec un pic de captures entre avril et mai (majoritairement sur le secteur de Mèze-Marseillan) avant une baisse estivale. Quid de l’automne ? Parallèlement, le Parc Marin du Golfe du Lion et le Cépralmar ont initié des premiers essais sur des casiers cet été. Ce travail va se poursuivre pour essayer de disposer d’un outil permettant de mieux comprendre la dynamique de cette espèce et de lutter contre son implantation.